​ ​

Après quelques années de creux, je me suis remise sérieusement à lire en 2019.
En 2021, j'aimerais ne lire que des autrices.

= première lecture, = favoris / coup de cœur, = pas aimé.

Autres années : 20202019


2021

J'aurai adoré être ethnologue

(Margaux Motin, 2009)

Ça non plus, ça n'a pas bien vieillit.

La Discrétion

(Faïza Guène, 2020)

Très belle lecture, très touchante.

La Passe-miroir – Les Disparus du Clairdelune

(Christelle Dabos, 2015)

C'est un plaisir de relire les 3 premiers tomes de La Passe-miroir. J'aime toujours autant l'univers inventé par Christelle Dabos, même si je trouve quelques faiblesses à l'histoire.

Les Orageuses

(Marcia Burnier, 2020)

J'ai envie d'extraire mille citations, mais ce qui m'a touchée dans ce livre, c'est pas les grandes phrases, c'est pas les "citations prêtes-à-l'emploi". C'est la justesse infinie des détails, c'est les petits riens qui invoquent les souvenirs.

Je "pleure" très facilement devant des œuvres, je n'ai pas besoin d'être réellement touchée pour que quelques larmes coulent, la moindre scène un peu mélo dans une série y arrive. Mais là, j'ai pleuré. L'avalanche de larmes, les sanglots qui empêchent de respirer, le ventre qui se tord.

Les Orageuses m'a retourné le bide.

Cadavre excquis

(Pénélope Bagieu, 2010)

Rigolo.

Joséphine – tome 1

(Pénélope Bagieu, 2008)

Ça a assez mal vieillit, je vais me concentrer sur les parutions plus récentes de Pénélope Bagieu :)

La Passe-miroir – Les Fiancés de l’Hiver

(Christelle Dabos, 2013)

C'est un plaisir de relire les 3 premiers tomes de La Passe-miroir. J'aime toujours autant l'univers inventé par Christelle Dabos, même si je trouve quelques faiblesses à l'histoire.

Salade César

(Karibou, 2020)

Rarement lu quelque chose d'aussi peu drôle.

À peu presque

(Marc Dubuisson, 2020)

Pas mal

Blanc autour

(Stéphane Fert & Wilfrid Lupano, 2021)

Très bel ouvrage, les dessins et les couleurs sont superbes. Je n'ai juste pas bien compris ce que le personnage de la sorcière faisait là.

California Dreamin'

(Pénélope Bagieu, 2015)

Un peu déçue par ce portrait de Mama Cass.

Commando Culotte

(Mirion Malle, 2016)

Aussi drôle qu'instructif, à mettre entre toutes les mains !

Ne m'oublie pas

(Alix Garin, 2021)

« "Trop tard" arrive plus vite qu'on le croit. »

L'Origine du monde

(Liv Strömquist, 2016)

J’ai maintenant (encore plus) envie de taper les vieux mecs qui ont dit de la merde pendant des milliers d’années, mais il parait que c'est une réaction normale :)

La Chambre des dames

(Jeanne Bourrin, 1979)

En cours de lecture

Journal

(Julie Delporte, 2013)

Pas accroché du tout.

Les Deux vies de Pénélope

(Judith Vanistendael, 2019)

Pas accroché.

Imbattable – Tome 3 – Le cauchemar des malfrats

(Pascal Jousselin, 2021)

Toujours aussi bien :)

De mon plein gré

(Mathilde Forget, 2021)

« Je n'ai mangé la main de personne. Je n'ai tué personne. Mais il va falloir me défendre car je suis coupable. Sans victimes déclarées, les crimes n'existent pas. En le révélant, je suis coupable de faire exister le crime. »

Les Hordes invisibles

(Louise Mey, 2018)

Très bien, j'ai hâte de lire Les Ravagé(e)s qui suit les même personnages.

Les Petits Hommes - tome 2 - Des petits hommes au Brontoxique

(Pierre Seron, 1972)

J'ai eu envie de relire les Petits Hommes, que j'aimais bien étant gamine, et… c'est quand même pas bien terrible.

Les Petits Hommes - tome 1 - L'Exode

(Pierre Seron, 1970)

J'ai eu envie de relire les Petits Hommes, que j'aimais bien étant gamine, et… c'est quand même pas bien terrible.

Queenie

(Candice Carty-Williams, 2021)

J'ai tenu 12 pages. Je ne sais pas si c'est la traduction ou si le texte original m'aurait également déplu, mais ça n'est pas un livre pour moi.

Féminismes et pop culture

(Jennifer Padjemi, 2021)

Je n'ai pas appris grand chose, mais c'est une bonne introduction au sujet.

Anaïs Nin - Sur la mer des mensonges

(Léonie Bischoff, 2020)

C'est très joli, mais j'ai absolument détesté le ton. TW représentation explicite d'inceste.

La petite communiste qui ne souriait jamais

(Lola Lafon, 2014)

J'aime beaucoup le principe du livre, mais je l'ai trouvé un peu longuet.

Imbattable – Tome 2 – Super héros de proximité

(Pascal Jousselin, 2018)

Un peu moins bien que le premier tome, mais toujours très bien !

Embruns

(Louise Mey, 2017)

Bon huis clos, lu d'une traite. J'ai moins aimé que La Deuxième Femme, mais Louise Mey est clairement en train de devenir une de mes autrices préférée.

Malgré tout

(Jordi Lafebre, 2020)

Très beau, très doux, un petit bijou.

Entre neige et loup

(Agnes Domergue & Hélène Canac, 2019)

Les dessins sont mignons, mais j'ai trouvé les dialogues atrocement mal écrits. Je ne suis absolument pas rentrée dedans, et je ne l'ai pas terminée.

Imbattable – Tome 1 – Justice et légumes frais

(Pascal Jousselin, 2017)

Lu suite aux recommandations de @librairesecache sur Twitter, et aucun regret, c'était génial. J'ai ricané bêtement pendant 20 minutes, et j'ai hâte de lire la suite !

La vie hantée d'Anya

(Vera Brosgol, 2011)

Sympa

21 jours avant la fin du monde

(Silvia Vecchini, 2020)

Meh.

Elles – Tome 1 – La Nouvelle(s)

(Kid Toussaint, 2021)

Sérieusement, en 2021, on en est encore à écrire ce genre d'histoire super originale sur des personnalités multiples ?

Esmée – Tome 1 – Envoyée d'outre-tombe

(C. Naumann-Villemin & M. Schaller, 2020)

Mouarf. Pas très joli, personnages sans intérêt, histoire téléphonée.

A City inside

(Tillie Walden, 2016)

De la même autrice, j'ai préféré I love this part.

I love this part

(Tillie Walden, 2015)

Jolie histoire :)

Gaston – Tome 1 – Premières gaffes

(André Franquin, 2018)

Gaston <3

Le Petit Spirou – Tome 14 – Bien fait pour toi !

(Tome & Janry, 2009)

J'avais un assez mauvais souvenir des Petit Spirou lus au collège… et mon opinion n'a pas changé : que c'est lourdingue !

Y The Last Man – Vol. 1 – Unmanned

(Brian K. Vaughan, 2003)

Absolument pas ma came.

Olympe de Gouges

(Catel & Bocquet, 2016)

On m'en avait dit énormément de bien, mais je n'ai aimé ni les dessins ni le ton.

I kissed Alice

(Anna Birch, 2020)

Je m'attendais à un enemies to lovers tout ce qu'il y a de plus classique, à une histoire d'amour lesbienne mignonne et sans surprise. Sauf que : ça ne prend pas vraiment. Iliana comme Rhoades sont super reloues, et je n'avais pas particulièrement envie que ça se termine bien pour elles. Pas terminé.

Chavirer

(Lola Lafon, 2020)

Énorme claque. J'avais très peur avant de l'attaquer, vu le sujet (et la quatrième de couverture étonnement pédante, très éloignée du livre au final), mais l'autrice n'a pas besoin de décrire pour qu'on comprenne ce qui est arrivé à Cléo et aux autres. Il n'y a pas de voyeurisme. On ne se concentre pas sur l'horreur ou sur les coupables. On suit Cléo, Betty et les autres, ce qu'elles sont devenues. On parle de me too, de silence familial, de luttes sociales et de racisme, mais aussi de sororité.

La Sans-visage

(Louise Mey, 2020)

Roman pour ados, super bien écrit et qui se lit super vite. C'est plutôt léger malgré le sujet, c'est même très drôle par moment, et je trouve que ça illustre très bien l'effet de groupe, les ados qui "ne voient pas", la facilité à laisser-faire, tout sonne très juste. La moi de 13-14-15 ans aurait eu besoin de ce livre.

Le Bleu est une couleur chaude

(Jul' Maroh, 2010)

Toujours aussi touchant.

Betty

(Tiffany McDaniel, 2020)

Je n'ai pas réussi à dépasser le tiers du livre, il me tombait des mains. J'ai détesté : le style d'écriture, les personnages, le ton, je suis complètement passée à côté. Ça arrive ¯_(ツ)_/¯

Peau d'homme

(Hubert, 2020)

Je sais que cette BD a fait l'unanimité, mais je n'ai absolument pas aimé :/

Flipette & Vénère

(Lucrèce Andreae, 2020)

Le Génie Lesbien

(Alice Coffin, 2020)

C’est brillant, inspirant, révoltant, je veux lire ça tous les jours.