Basé sur la vie des jumeaux Kray, Legend partait avec une histoire potentiellement passionnante.

Malheureusement, on a droit à tous les classiques du biopic : la voix off, la construction en 3 actes et la mise en scène académique (j’ai quand même retenu un très joli plan sur la fin du film).

La musique tombe parfois complètement à côté, après J. Edgar et La Dame de fer, je vais finir par croire que c’est inhérent au genre.

Legend est plus un prétexte pour la performance de Tom Hardy qu’autre chose, et c’est un peu dommage, l’histoire de Ron & Reggie Kray méritait mieux.

Legend - Tom Hardy

Là, on se perd entre la relation entre les deux frangins (Ron a quand même de sérieux problèmes psychologiques et Reggie peine à le cadrer) et l’histoire de couple de Reggie et Frances. Ça vire par moment au mélo, et c’est franchement dommage parce que le premier tiers du film nous promettait autre chose.

L’ascension et la chute des frères Kray ressemble à toutes les autres, et j’ai parfois eu l’impression que le scénariste a voulu aborder trop de sujets différents.

Ceci dit, à défaut d’être le film de gangsters du siècle, ça reste un divertissement d’honnête facture bien qu’un peu longuet, et puis ça fait toujours plaisir de revoir Christopher Eccleston et David Thewlis.

Si vous voulez un vrai bon film de gangsters, il y a Les Incorruptibles qui est réellement à la hauteur de sa réputation, et l’impasse, petit bijou de Brian De Palma sur la rédemption.