Comme pas mal d’apprentis mangeurs de graines, je suis à la recherche d’informations sur l’alimentation, l’agriculture, l’industrie agro-alimentaire et l’écologie. En bonne cinéphile, j’ai donc cherché du côté des films… Et il y a de tout, du très bon comme du franchement pas terrible.

Voici donc les films que j’ai vu, par ordre de préférence 🙂

Forks over knives

La santé dans l’assiette (Forks over knives, 2013)

L’influence de l’alimentation sur la santé n’est plus à démontrer, et Forks over knives aborde le sujet à travers le travail de deux médecins qui ont utilisé l’alimentation végétalienne dans des cas de diabète, de maladies cardiaques et d’obésité. Ça n’est pas le film le plus sympa à regarder de ma liste, il est parfois un peu austère, mais au moins il est sourcé et ne joue pas sur le pathos.

Pour aller plus loin : Le rapport Campbell (The China Study, 2005)

That sugar film

That sugar film (2015)

That sugar film ne parle pas de véganisme, mais il a pour moi tout à fait sa place dans la filmographie de l’apprenti mangeur de graines : Damon Gameau, le réalisateur, décide de passer de son régime habituel très pauvre en sucres au régime typique de ses compatriotes australiens. Pendant 2 mois, il consomme autant de sucres que la moyenne nationale, mais uniquement via des aliments vendus comme « bons pour la santé » / « allégés ».

En plus de son expérience & des conséquences sur sa santé, son humeur et son poids, il s’intéresse à la situation des populations aborigènes qui sont noyées dans le sucre depuis quelques années et part aux États-Unis rencontrer des spécialistes de la nutrition.

J’ai vraiment aimé That sugar film, il est très intéressant, agréable à regarder (il y a un gros travail d’infographie pour la présentation des effets sur le corps, des données etc) et j’ai appris pas mal de choses sur les effets du sucre sur l’organisme.

Sur le même sujet : Zéro sucre (Danièle Gerkens, 2015)
Food incFood, inc. (2009)

Les dessous de l’industrie agro-alimentaire. Très intéressant, malgré une bonne grosse dose de pathos « mon enfant est mort, c’est horrible » totalement malvenu au milieu du film qui décrédibilise le travail fait par ailleurs, c’est dommage.

vegucated

Vegucated (2011)

Trois personnes, six semaines, un challenge…

Très sympa à regarder. Moins sérieux que d’autres, mais c’est intéressant de voir l’évolution des 3 participants qui, en quelques semaines, remettent en question leur vision de l’alimentation et surtout de l’industrie agro-alimentaire.

Pour aller plus loin : getvegucated.com

Earthlings

Earthlings (2005)

LE film le plus souvent cité par les vegans. On me l’avait vendu comme un incontournable, comme le film qui achèverait de me convaincre… Et je ne suis pas d’accord.

Oui, ce qui se passe dans un abattoir est horrible. Oui, couper le bec des poules & la queue des cochons est barbare. Oui, il est important de prendre conscience qu’il n’est pas neutre de consommer de la viande (ou des sous-produits animaux), que ça soit d’un point de vue écologique ou éthique, et que la « viande heureuse » est un mythe (cf. le scandale de l’abattoir du Gard).

Mais je ne pense pas que nous étaler sous le nez les images les plus choquantes possibles et faire des comparaisons avec la Shoah soit la meilleure solution. J’ai eu l’impression de me retrouver devant un documentaire de Michael Moore, qui pour moi représente le degré zéro de la réflexion. Je suis dotée d’un cerveau fonctionnel, je peux donc comprendre un message argumenté, sourcé et éventuellement illustré ; je n’ai pas besoin qu’on me dégoûte de la viande pour prendre la décision d’arrêter d’en manger.

Je ne conseille vraiment pas ce film, c’est un coup à braquer définitivement un omnivore en recherche d’informations.

Nos enfants nous accuseront

Nos enfants nous accuseront (2008)

Ça part d’un bon sentiment, mais qu’est-ce que c’est lourd ! Le petit village bio figé dans le temps, la cantine saine bio & les enfants bio qui adorent manger de la salade bio et la vie qui est parfaite parce que le bio, ben c’est bio… C’était tellement manichéen que j’ai eu l’impression que les gamins avaient réalisé ce film pour un exposé à l’école.

Je ne lui ai pas vraiment trouvé d’intérêt, et sur des gens comme moi qui n’aiment pas être pris pour des buses et culpabilisés à outrance, il risque même d’avoir un effet repoussoir.

 

 

Il me reste pas mal de films sur le sujet à voir, je ferai sûrement une deuxième série de « critiques » quand j’aurai un peu avancé dans la liste…

Végétarisme / véganisme :

Écologie / Agriculture :