​ ​

J'en peux plus

J'en peux plus des récupérations et détournements des slogans politiques pour faire du LOL.

J'en peux plus des couillons qui lancent du « Make XYZ great again » pour leurs produits parce que c'est une formule efficace, sans en avoir rien à battre de l'idéologie nauséabonde qu'elle recèle.

J'en peux plus des gens qui font des blagues sur #metoo ou #balancetonporc, à base de jeux de mots éculés ou de détournements pour des choses qui n'ont rien à voir, sans aucune considération pour les victimes pour qui ces mots sont lourds de sens.

J'en peux plus des petits connards qui trouvent trop drôle d'appeler « Balance ton backlog » une journée dédiée à traiter tous les tickets en retard. Et qui continuent à l'appeler comme ça après une explication de pourquoi c'est choquant.

J'en peux plus des humoristes (principalement des mecs, mais pas que) qui se font des thunes et de la notoriété en « dénonçant » (mais pas trop fort, et puis pas les copains) et en se mettant bien en avant au passage, parce que faire une carrière sur le viol des meufs, c'est 👌😂

J'en peux plus des gens pas concerné·es et qui tentent de monétiser nos luttes, qui sortent leurs produits « edgy » de merde et se défendent de profiter de nos oppressions en annonçant qu'ils feront l’aumône de quelques euros à des assoc', parce que grands princes.

J'en peux plus des gens qui se plaignent de ne plus pouvoir faire leurs blagues merdiques et déjà entendu 50 000 fois comme si c'était la fin du monde, et qui osent comparer ça à la douleur et aux vies brisées des victimes du sexisme, du racisme, du validisme, des LGBTIphobies.

Si vous ne savez pas, demandez aux concerné·es.
Si les concerné·es vous disent de ne pas le faire, écoutez-les, merde.

Et en attendant, achetez-vous une décence avec les thunes que vous avez fait sur notre dos et fermez vos grandes gueules. Définitivement.