Et hop ! Une petite liste de lecture rapide avant de partir à Paris pour Le Poop… J’aurai normalement plein de choses à raconter en rentrant 😉

Multitasking is killing your brain

Dans la continuité de la conférence Time well spent dont je parlais dans Dans mon historique #6, voici un article sur les conséquences de notre tendance à tenter d’être multitâche. Spoiler alert : ça n’est pas une si bonne idée que ça…

 

« Il va falloir apprendre à s’appauvrir »

Une voiture abandonnée - Bertknot/Flickr/CC

Une voiture abandonnée – Bertknot/Flickr/CC

Entretien très intéressant avec Philippe Bihouix, qui me donne envie de lire « L’Âge des low-tech », son nouveau livre. L’écologie est un sujet qui m’intéresse depuis un bon moment maintenant, et plus je me renseigne sur le sujet plus la décroissance me semble une piste intéressante.

 

Comment savoir que quelqu’un se noie ?

Bah c’est facile, il appelle à l’aide et agite les bras en l’air, non ? Pas du tout. J’espère ne jamais avoir besoin de ces informations, mais c’est toujours intéressant de le savoir 🙂

 

Lettering & Crayola

IMG_0673 (1)

Entre le tuto et les pages d’exercices, plus aucune excuse pour ne pas s’y mettre !

 

Internet Creators Guild

Une initiative intéressante de Hank Green, un vidéaste américain :

There is no system for protecting creators, many of whom have no experience in any industry, let alone the notoriously cut-throat entertainment industry. I’m ten years into this and I kinda can’t believe that there’s still no centralized organization representing creators.

 

Confessions d’un serial killer

Le switch des littéraires

La dévalorisation des profils littéraires et le sentiment de n’avoir “aucun débouché” dépriment de nombreux Français. L’Ecole normale supérieure, qui recrute les meilleurs d’entre eux, produit de nombreux dépressifs. Ce problème est (presque) exclusivement français : hors de France, les entreprises, petites et grandes, les administrations du monde entier, recrutent des littéraires à toutes sortes de postes. Mieux encore : être littéraire n’est pas une tare ! Les entrepreneurs de la Silicon Valley sont nombreux à avoir fait des études de philosophie ou d’histoire. Par exemple, Peter Thiel et Alex Karp ont fait de la philosophie ; Susan Wojcicki, la CEO de YouTube a étudié littérature et histoire ; Tim O’Reilly, le grand maître à penser de la Silicon Valley, a fait des études de lettres classiques. Il y a en fait bien moins de scientifiques dans la Silicon Valley que l’on se plaît à le croire en France.

Lire ici

Bonne lecture 😉