​ ​

Très bon article, étant étudiant en informatique je me place plus dans la catégorie de l’auteur que des « illettrés technologiques », cependant je trouve que la plupart des faits évoqués sont plutôt justes.
Concernant l’idée que les élèves sont meilleurs en informatique que leurs professeurs : les professeurs d’informatiques dans le supérieur possèdent en général un master, voire un doctorat.
Ces mêmes professeurs sont en général enseignants-chercheurs, c’est-à-dire qu’une partie seulement de leur temps est consacrée à donner des cours, ils utilisent le reste dans un laboratoire de recherche.
Ces mêmes professeurs, enfin, sont obligés de se tenir au courant de tout ce qui est nouveau dans leur domaine afin de ne pas être dépassés par la technologie qu’il étudient.

Ensuite, l’informatique est très mal enseignée durant la scolarité, en général quel que soit le pays : en France, au collège on m’a appris à me servir d’un traitement de texte, d’un tableur, d’une boîte mail. Force est de constater qu’en dix ans le programme n’a pas beaucoup évolué. Personne avant que j’arrive dans les études supérieures n’était capable de me dire de quoi était constitué un ordinateur ni comment il marchait. Il marchait et c’est tout ce qui les intéresse.

Parlons sécurité informatique : les réseaux scolaires sont tellement filtrés que le risque de contracter un virus informatique, même bénin, est extrêmement faible. De plus, les administrateurs réseaux ont pour habitude de faire des scans réguliers des disques, ce qui permet donc d’éliminer la plupart des menaces. Cependant, si les jeunes étaient confrontés à la résolution d’un tel problème, parfois difficile, ils comprendraient peut-être l’intérêt d’un bon anti-virus, apprendraient à naviguer sur le Web de manière sécurisée et surtout à ne pas installer n’importe quoi.
Je prend pour exemple l’ordinateur familial utilisé par ma petite soeur, qui ne met pas l’antivirus à jour. Un jour que j’occupais le poste, et par habitude ayant faire la mise à jour, le-dit antivirus m’annonce innocemment qu’il a détecté pas loin de 300 menaces ! Assez étrangement, l’ordinateur souffrait de difficultés depuis plusieurs mois…
Enfin, ce même ordinateur se faisant vieux et tournant sur le pire OS de Windows depuis de nombreuses années, j’ai proposé de remplacer Windows Vista par un bon vieux Linux (utilisation principale de l’ordinateur : navigation internet et traitement de texte). Quelle réaction ! J’ai eu l’impression de proposer à ma soeur de s’injecter elle-même la peste.

J’ai conscience du pavé que je viens de taper mais il me fallait en parler, comme quoi même en deux ans peu de choses ont changé.